Souvenirs du Yucatan, au Mexique | Jolis Carnets

Souvenirs du Yucatan, voyage au Mexique

2 avril 2020 3 min read No Comments

On a baragouiné de l’espagnol, rencontré des locaux qui nous ont raconté leur Mexique, observé les habitudes de ces gens si gentils et authentiques. J’ai fait quelques photos volées et j’ai un grand sourire en repensant à chaque instant de ce voyage au coeur du Yucatan. 

Les villes coloniales où tourbillonnent voitures, piétons et vélos ; sur les lanchas des pêcheurs qui ont un œil aguerri pour nous faire rêver ; au détour d’une rue où nos regards se croisent ; en découvrant la beauté de ces temples majestueux ; et avec des mexicains qui adorent les français.

Découverte du Yucatan en cinq souvenirs.


1. Arpenter les villes coloniales

Valladolid, Mérida, Campeche, Izamal toutes coloniales mais si différentes. Se balader sans savoir où aller, prendre une rue qui nous semble jolie, revenir sur nos pas, pour découvrir les villes du Yucatan il suffit de marcher sans but précis.

J’ai eu un énorme faible pour Valladolid – bouillonnante, éclectique et vraie. 
Izamal habillée de jaune est surprenante, elle réchauffe le cœur et on découvre une nouvelle nuance de jaune tous les 50 mètres. Spécial mais tellement typique !
Campeche ou la ville coloniale par excellence avec ses remparts et ses façades colorées.
Puis, Mérida, plus grande moins avenante, et un peu déçue.

2. Remonter le temps dans les temples Maya

Les temples sont plus ou moins préservés, plus ou moins touristiques, et plus ou moins imposants. Dans tous les cas, visiter un temple quand on fait un tour du Yucatan est un incontournable : on en a visité 6 !

Chichen Itza, une des sept merveilles du monde : quelle claque !
Ek Balam et Uxmal si majestueux et tellement impressionnant de fouler leurs marches.
Calakmul au cœur de la jungle est un réel dépaysement.
Muyil avec Martine qui nous raconte son histoire et on est transporté dans une autre époque et une autre culture.
Tulum et son tout petit temple qui surplombe la mer, touristique mais quelle merveille.

3. Nager dans les cénotes

Les cénotes sont des piscines naturelles qu’on trouve un peu partout au Yucatan. Sous terre, à ciel ouvert, à cheval, il y a plein de façons de trouver des cénotes. Tous les cénotes dans lesquels on s’est baigné avaient une particularité. Nous en avons visité 9, et nous avons trouvé le plus beau cénote du Yucatan : X’Batun (même si l’amoureux préfère Oxman).

4. Découvrir la faune et la flore locale

Les flamants rose, les crocodiles, les singes et plein d’arbres assez dingues. 
Rio Lagartos, petit village de pêcheur, où l’on peut aller à la rencontre des flamants roses et découvrir les salines roses Las Coloradas. On apprend que les flamants sont en fait gris à la naissance et que les crevettes qu’ils mangent les rendent roses.
A Celestun, une des réserves de la biosphère au Mexique, on voit des flamants roses prendre leur envol par centaine et c’est juste beau !
On croisera aussi la route de singes à Calakmul lors de notre visite du temple.  

Je vous conseille de ne pas manquer Sian Ka’an, une réserve naturelle, où Martine notre guide nous a emmené au plus profond de son monde et de la beauté du Yucatan. Sian Ka’an a vraiment été magique.

5. Et surtout, bien manger !

Au Mexique on mange varié et très bien. Alors exit les tacos et autres burritos qui sont en fait américains et bienvenue aux panuches et cochinita pibil. Il y a aussi des spécialités un peu moins appétissantes et qui ne nous ont pas vraiment plu… Mais nos papilles ont été plus que satisfaites et je rêverais de manger un bon cochinita/pollo pibil là tout de suite. 
Entre petits bouibouis et restaurants, notre incontournable reste El Atrio à Valladolid.

Et même si je n’ai pas parlé de Bacalar dans cet article, cet endroit a été un véritable coup de cœur et une parenthèse enchantée. Rendez-vous bientôt pour l’itinéraire de notre voyage dans le Yucatan !



Envie de visiter le Mexique,
épinglez mes souvenirs sur Pinterest !

No Comments

Leave a Reply

×