La Guadeloupe, l’île papillon au coeur des Caraïbes, entre richesses naturelles et plages sauvages (ou un peu touristiques quand même). Se dorer la pilule en France et en plein hiver ? Direction la Guadeloupe donc et retrouverez dans ce guide pratique tous mes conseils pour 10 jours de vacances et un joli voyage !

Les DOM-TOM font partie de la France, et comme ces îles sont éloignées, on a tendance à l’oublier. Pourtant, le dépaysement est garanti ! C’est le moment pour songer à découvrir ces départements. Nous sommes donc allés fêter le nouvel an 2019 avec les copains en Guadeloupe et c’était génial. Voici mes conseils et ce guide pratique pour réussir votre voyage en Guadeloupe. Nous sommes partis 10 jours, c’est suffisant pour découvrir la majeure partie de l’île et les jolis spots — retrouvez mes incontournables dans cet article. En revanche, il y a certains endroits que nous n’avons pas eu le temps de voir, donc pour profiter davantage je vous conseillerais 15 jours sur place. Pour ma part, je pense qu’une semaine c’est un peu court…

Quand partir ? Comment y aller ?

La meilleure période pour visiter la Guadeloupe, c’est en hiver : entre novembre et avril, et surtout février et mars. Mais les températures avoisinent les 25° toute l’année. Si vous décidez d’y aller lors de la saison humide, sachez que vous pouvez quand même profiter de l’île. Mais, c’est quand même sympa d’aller se dorer la pilule en hiver et revenir tout bronzé en plein mois de janvier !

Pour y aller, il y a des vols quotidiens entre la métropole et l’île assurés par plusieurs compagnies aériennes. Si vous vous y prenez assez en avance, vous en aurez pour 350€ environ. Comme nous y sommes allés pour le nouvel an, les prix étaient un peu plus élevés : 650€ aller-retour avec un bagage en soute pour deux avec Level. Le mieux c’est de comparer les prix sur Skyscanner, le meilleur allié des voyages.

Comment se déplacer ?

Le plus simple pour visiter l’île, c’est de louer une voiture — on en avait trois. Le hasard (ou nous ?) avait bien fait les choses : une bleue, une blanche, et une rouge. Il ne vous faudra pas de grosses voitures, les routes sont facilement praticables. Pour les 10 jours, nous en avons eu pour 100€ par personne (donc en tout, pour 3 voitures, pour 10 jours on en a eu pour 1200€) et nous étions passé par rentiles.fr. Il faut noter que l’île est souvent embouteillée surtout vers Pointe-à-Pitre (donc ne soyez pas pressés).

Si vous allez aux Saintes (je vous le conseille !), sachez que c’est une île sans voiture donc plusieurs options s’offrent à vous. Vous pouvez vous balader à pieds. En n’ayant qu’une journée sur place, nous avons opté pour la location de scooter — 25 ou 30€ selon la saison pour la journée complète. De nombreux loueurs vous accostent dès que vous débarquez, ils sont tous au même prix donc vous aurez le choix. En revanche, notez bien où se situe le loueur pour ne pas manquer le bateau retour (je vous raconterai sur l’article dédié aux Saintes et aux belles plages).
Vous pouvez également louer des voiturettes électriques pour deux ou quatre personnes. Il y a aussi l’option van si vous êtes plus nombreux.

Où dormir ?

Comme on est parti à 12, on avait loué un Airbnb à Gourbeyre sur Basse-Terre. L’avantage de la Guadeloupe c’est qu’on peut rester au même endroit et découvrir toute l’île ! On voulait faire davantage d’activités sur Basse-Terre, donc on a privilégié une maison dans le sud de l’île. En revanche, notre maison était loin de tout — perchée sur les hauteurs, on n’a pas pu se faire de petites soirées et découvrir de jolies adresses. Puis, maison sur les hauteurs est synonyme de vent, donc on n’a pas non plus trop profité de la piscine qui était fraiche (oui, je me baigne uniquement si l’eau est à 28°).
Mais quelle vue on avait ! Les chambres donnaient sur la piscine et on pouvait voir les Saintes en arrière plan. Et si on tournait la tête on apercevait la Soufrière, toujours dans les nuages.

Si c’était à refaire, on choisirait une maison plus proche de la plage et plus facile d’accès ! Aussi, pour la prochaine fois, je veux faire un séjour en catamaran pour visiter les îles autrement ! Mixer : la vie nautique pendant quelques jours, puis aller sur Grande-Terre qu’on a moins visité cette fois-ci.

Où manger ?

Donc, comme je le disais, le Airbnb éloigné de tout a un désavantage : on ne s’est pas fait de petites sorties sympas (bar ou restaurant). Et le midi, on a surtout mangé des bokits, agoulous (des sandwichs typiques de la Guadeloupe) et des accras sur la plage. On s’est fait un restaurant de plage à Malendure après notre plongée aux pays des tortues — poisson frais et cocktails, le combo gagnant. En revanche je n’ai pas le nom du restaurant (voilà, voilà…)

Après notre randonnée au Chutes du Carbet, sous la pluie, on a testé le restaurant Ti Pic à Capesterre. Brochettes de poulet créoles, c’était délicieux et même pas cher ! On a eu de la chance car on est arrivé un peu tard et ils ont pu nous accueillir à 12. L’endroit est très petit, donc pensez à réserver.

Sachez qu’il y a aussi beaucoup de traiteurs, et nous avons fait appel à l’un d’entre eux pour le nouvel an. C’était un contact de la propriétaire du Airbnb, nous avons pu manger local sans cuisiner : lambis, queues de langouste, riz safrané, purée de banane plantin… Il y en avait pour tous les goûts !

Enfin, pour les courses du quotidien, les grandes surfaces sont chères (sauf le Rhum qui est donné) — bienvenue sur une île ! Nous avons alterné : grandes surfaces, et marchés locaux.

Que faire ?

Beaucoup d’activités à faire en Guadeloupe. Ce qui est bien c’est que les randonnées pour voir les cascades par exemple ne sont pas longues donc, on peut faire randonnée et plage dans la même journée. J’ai écrit mes incontournables pour visiter la Guadeloupe. Pour rentabiliser au mieux votre temps et profiter des 10 jours de vacances au maximum, il faut grouper en fonction de la localisation des activités pour éviter les allers-retours ! Nous n’avons pas eu le temps de visiter beaucoup Grande-Terre (la pointe des châteaux à Saint François) mais c’est une excuse pour y retourner! Je ferai également un article dédié aux plages que dont nous avons profité, et leurs jolis couchers de soleil — les vraies vacances. Et en prime, nos petites têtes (j’ai une passion pour les noix de coco il faut le savoir !).

Voilà pour ce guide pratique et mes conseils pour visiter la Guadeloupe, qui vous seront utiles, je l’espère. Si vous avez des questions ou des recommandations n’hésitez surtout pas ! Et j’ai hâte d’y retourner bientôt (en voilier peut-être ou en catamaran du coup ?)

Pour un voyage en France et au soleil en hiver,
épinglez le guide pratique et mes conseils pour visiter la Guadeloupe sur Pinterest !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Retour haut de page